Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pierre Deschavannes, Belle gueule de bois, roman illustré à partir de 14 ans, 60 pages, Rouergue Doado, août 2014, 8,30 € ****

Publié le par Sébastien Almira

                  

Pierre Deschavannes a écrit et illustré son premier roman. Des illustrations pas toutes aussi belles, intéressantes et intelligibles, que l'auteur « a voulues brutes, contemplatives et brouillonnes, comme pour nous confirmer que nous sommes bien en territoire sensible, le sien. » (quatrième de couverture) En tout cas, le principe est intéressant et sert assez bien le récit d'un amour père-fils pas forcément beau, facile et intelligible. Comme quoi, les illustrations sont à l'image de cet amour.

C'est Pierre, le fils, qui nous raconte cette histoire. Sur quelques jours seulement, il dessine dans nos têtes le chemin de croix de l'amour qu'il porte à son père. Son père, le solitaire, le chômeur, l'ivrogne, fascine autant qu'il effraie mais pour Pierre, c'est un père, et « une mère se porte dans le cœur et un père dans les tripes » (page 16)



                                                                                page 26

Voilà, c'est aussi simple que ça, l'histoire, même si l'on croise quelques personnages comme le seul pote de Pierre, un grand black nommé Omar, ou la petite Loula, persuadée que son père est vendeur de chocolat. C'est simple et très court, mais ça suffit pour nous donner une petite leçon émouvante mais pas du tout lacrymale ni moralisatrice, sur l'amour d'un fils à son père envers et contre tout et tous.

Pierre Deschavannes, Belle gueule de bois, roman illustré à partir de 14 ans, 60 pages, Rouergue Doado, août 2014, 8,30 € ****

Commenter cet article