Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers un renouveau du film d'animation

Publié le par Sébastien Almira

Entre suites à n'en plus finir et dessins animés japonais, on ne sait plus où donner de la tête. Voilà de trop longues années qu'on nous en fait ingurgiter de tout côté, de trop longues années où la qualité baissait de plus en plus, de trop longues années que Disney nous servait des petits dessins animés gentillets mais sans intérêt. Mais depuis l'apparition de Pixar dans l'animation de synthèse, le paysage du film d'animation a changé.

L'aventure commence lentement mais sûrement en 1995 avec le premier volet de Toy Story. Face à la qualité et au succès du long-métrage, un accord est signé en 1997 avec Walt Disney pour cinq films d'animation en co-production. Suivent 1001 pattes, Toy Story 2, Monstres et Cie, Le monde de Némo et Les Indestructibles (respectivement Oscars du meilleur film d'animation 2003 et 2004.
En janvier 2004, Pixar rompt les négociations avec Disney sur une éventuelle prolongation du contrat et se met à la recherche d'un autre partenaire. Mais, digne d'un thriller, l'affaire connait deux ans plus tard un retournement de situation, et pas des moindres : Walt Disney rachète les studios Pixar pour 7,4 milliards de dollars. L'alliance définit clairement le positionnement des deux maisons : chacun reste sur son terrain de prédilection, Walt Disney dans le dessin traditionnel et Pixar dans l'animation de synthèse.
Du côté de Pixar, le succès s'accroit de façon exponentielle avec Cars en 2006 (Golden Globe du meilleur film d'animation), Ratatouille l'année suivante (Oscar du meilleur film d'animation) et enfin Wall-E également Oscar du meilleur film d'animation ! Sont prochainement prévus le troisième volet de Toy Story (2010), le second de Cars (2011) ainsi que Là-haut  qui fera l'ouverture du festival de Cannes le 13 mai 2009 et 1906 cette année.
Les films Pixar sont toujours d'excellente qualité, souvent récompensés par les Oscars ou les Golden Globes, et très appréciés par le public, qu'il soit en bas âge ou bien majeur ! Chez eux, on ne se presse pas, un ou deux films par an, pas la peine d'être présent toute l'année en proposant de la basse qualité. De plus en plus, un fond que les enfants ne comprennent pas forcément est présent dans leurs productions comme l'attitude du peuple face à l'écologie et à la survie de la planète dans Wall-E ou encore, comme dans beaucoup de dessins animés, l'acceptation des personnes différentes comme c'est le cas dans Ratatouille. En somme, un film Pixar, c'est une qualité, un message, du second degrés, tout public et, surtout, un très bon moment en perspective, que ce soit en famille ou entre amis.


Quant à Walt Disney, la machine à chef-d'oeuvre, elle nous pond depuis 1937 avec Blanche-Neige et les sept nains, de pures merveilles devenues des classiques : Pinocchio et Fantasia en 1940, Bambi en 1942, Cendrillon en 1950, Alice au pays des merveilles en 1951, Peter Pan en 1953, Mary Poppins en 1964, Le livre de la jungle en 1967, Les aristochats en 1970, La petite sirène en 1989 ou encore Aladdin en 1992 jusqu'au Le Roi Lion en 1994.
Et là, tout s'écroule. Déjà le début des années 1980 laissait entrevoir une fuite de l'imagination des créateurs de Disney. La majorité des films produits depuis a été oubliée, presque plus de grosse production que tout le monde veut voir. Les années 1990 prouvent encore mieux le déclin de Disney. La pathétique aventure des suites commence : Aladdin, Winny l'ourson, La Belle et la Bête, Pocahontas, Le Roi Lion et Fantasia sont touchés. Les années 2000 ne font qu'accentuer le chemin pris par Disney les quinze années précédentes : des suites à n'en plus finir (Dingo et Max, La petite sirène, La Belle et le clochard, Peter Pan, Cendrillon, Le Bossu de Nôtre-Dame, Les 101 dalmatiens, Le livre de la jungle, Le Roi Lion, Mulan, Tarzan, Lilo et Stitch, Kuzko, Bambi, Frère des ours, Rox et Rouquy, Cendrillon et La Fée Clochette), des films de moins en moins connus, des sorties quasi mensuelles (entre quatre et dix sorties par an !), etc.
Pour les prochaines années, sont d'ores et déjà prévus un troisième et un quatrième volets de La Fée Clochette ainsi qu'un Fantasia 3... Est-ce que le règne de Walt Disney est en train de s'écrouler, laissant la place à une réel renouveau dans l'animation avec les studios Pixar ?

Commenter cet article