Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BANDES DESSINÉES (Peter et Sally T2 / Mauvais Genre / Ma Révérence / Max Winson T1)

Publié le par Sébastien Almira

Voilà bien longtemps que je n'avais pas parlé de BD (d'ailleurs, je viens de vérifier, je n'ai fait que trois articles spécifiquement sur le septième art). Et pourtant, j'en lis beaucoup. Parce que ça me plaît de plus en plus, même si je ne suis pas l'ombre d'un débutant spécialiste. Et aussi parce que ça se lit plus facilement pendant les pauses repas qu'un roman (plus pratique physiquement et plus rapide). Alors je vais tâcher de rattraper un peu le début d'année.
 

peter-et-sally-2.jpg
Peter et Sally en rajoutent une couche (tome 2), Lépithec et Clément Bacaria, Le Lombard, novembre 2013, 12,50 € ***
Les deux garnements sont de retour pour de nouvelles aventures. C'est toujours aussi cynique, mais on commence à bien cerner les personnages, leurs tares et leur humour. Le résultat est un petit peu moins drôle, l'effet de surprise quant au caractère de Sally n'est plus là, mais c'est toujours sympa à lire ! Et j'ai enfin compris clairement le lien qui unit les deux gamins (faut dire que les indices disséminés dans le premier tome étaient quelque peu contradictoires et pas clairs du tout).
 

mauvais-genre.jpg
Mauvais Genre, Chloé Cruchaudet, Delcourt, septembre 2013, 18,95 € ****
Primé à Angoulême (Fauve d'Angoulême Prix du Public Cultura 2014), Mauvais Genre raconte l'histoire d'un déserteur pendant la Première Guerre mondiale qui se fait passer pour une femme afin de ne pas être arrêté. Paul devient Suzanne, Louise est heureuse de le savoir « en sécurité » mais petit à petit leur couple bat de l'aile. C'est qu'être une femme à plein temps dans le Paris des années folles change beaucoup de choses... Le fait divers est raconté et dessiné par Chloé Cruchaudet de manière réaliste, crue et brillante, entre la noirceur et la désinvolture qui constituent cette histoire.
 

ma-reverence.jpg
Ma Révérence, Rodguen et Wilfrid Lupano, Delcourt, septembre 2013, 17,95 € ***
Également primé à Angoulême (Fauve Polar SNCF 2014), Ma révérence est une BD policière de bonne facture, qui m'a parfois surpris. Pas fana du dessin, il n'est toutefois pas désagréable et sert bien le scénario : Vincent, trentenaire un poil dépressif estimant être redevable de la société, décide de se servir lui-même, en braquant un fourgon avant de retrouver la petite amie qu'il a lâchement abandonnée avec un fils à l'autre bout de la terre. Mais il n'a peut-être pas choisi le bon complice...
 

max-winson1.jpg

 

Max Winson, tome 1, La Tyrannie, Jérémie Moreau, Delcourt, janvier 2014, 15,95 € *****Non, je n'ai pas d'actions chez Delcourt. J'ai juste fait l'impasse sur One Model Nation chez Naïve parce que je ne me souviens pas de tout et que je ne sais pas trop quoi dire dessus.
Bref, passons à ce merveilleux premier tome qui aurait d'ailleurs pu s'appeler Les Tyrannies. Max Winson est numéro 1 mondial de tennis depuis sept ans, il n'a jamais perdu un match, il écrase avec une facilité déconcertante tout adversaire, il ne connaît ni la joie, ni l'envie, ni l'amour, ni l'amitié, ni la culpabilité. Seulement la victoire. Aussi, lorsqu'une jeune et jolie journaliste parvient à passer à travers les mailles du système Winson, dirigé d'une main de fer par son entraîneur tyrannique de père, celle-ci perturbe le robot que Max est devenu. Qui est-il ? Quel est le but de sa vie ? Faut-il perdre un match qui pourrait coûter la vie au champion d'une (autre) tyrannie ?
Sous des apparences sobres et simples, le scénario, la narration, les personnages et le graphisme de la BD sont assez complexes et recherchés. Le premier tome de Max Winson est un véritable tour de force, tant graphiquement (un dégradé de gris éblouissant) qu'au niveau du scénario. C'est drôle, poétique, intelligent, inventif, percutant et ça va bien au-delà du tennis : ne passez pas à côté de chef d’œuvre.µ
 

max winson image2

 

max winson2

 

max winson3

 

Couverture

Commenter cet article