Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brève de comptoir : Les prix littéraires, cette année, me font de la peine.

Publié le par Sébastien Almira

 À chaque rentrée littéraire sa flopée de prix littéraires. L'an dernier Gallimard, qui obtenait son énième Goncourt, donnait une fois de plus raison au célèbre « GalliGrasSeuil » qu'on entend souvent dans le métier.

 

GalliGrasSeuil, qu'est-ce que c'est ?

 

D'abord, une réalité littéraire. Gallimard, Grasset, Le Seuil et leurs rejetons raflent à eux trois la majorité des prix littéraires, toutes saisons confondues.

 

Ensuite, un fléau pour les auteurs publiant hors de l'équipée en or. Certains tentent d'y remédier par tous les moyens en rejoignant l'un des trois apôtres éditoriaux (cf Samuel Benchetrit de Julliard à Grasset, Christine Angot rebutée chez Gallimard essaie Le Seuil, etc.).

 

La-Carte-et-le-territoire-copie-2.jpgEnfin, une terrible machination. Tout le monde sait bien que les prix n'ont plus aucune valeur depuis que les éditeurs ont placé leurs pions dans les jury. Leurs petits soldats votent alors selon les consignes des Rois. Consignes rédigées après ententes et mésententes frauduleuses entre éditeurs. « - Trois pions pour Gallimard, et on t'en file deux pour toi au Médicis ! - Ah non ! Deux contre deux. - Bon alors, deux POL au Fémina contre deux Grasset au Médicis, c'est bien ça ?! - Ouais ça marche. » Mais Gallimard se débrouille avec une autre maison pour avoir trois voix au Médicis. Et Grasset n'est pas très content parce que c'est Verticales qui remporte le Médicis. Gallimard, maison mère de POL et Verticales, a donc bien roulé Grasset cette année. « Tes deux pions votent Flammarion ici, et je t'offre trois pions pour Grasset là-bas ! Succès garanti pour toi alors qu'ici t'as aucune chance ! » Et voilà comment Virginie Despentes a dû se contenter du Renaudot pour que Houellebecq ait enfin son Goncourt, aussi peu mérité soit-il. C'est un bien contre un mal.

 

Le Seuil décroche quant à lui le prix de Flore pour Abdellah Taïa et son Jour du Roi. Deuxième prix cette année pour Flammarion grâce à Frédéric Schiffter (prix Décembre). L'Académie française a quant à elle décerné son Grand prix du Roman à Eric Faye, l'histoire d'un homme qui se rend compte qu'une clocharde s'est fait un double des clefs et vit chez lui. Sensationnel...

 

Heureusement, les lycéens sont là qui, eux ne votent pas pour une maison d'édition, mais pour leur plaisir de lecture. Ils offrent à Mathias Énard, déjà couronné du prix Inter pour Zone il y a deux ans, son Goncourt. Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (Actes Sud) l'a emporté au deuxième tour de scrutin par six vois contre trois à Fouad Laroui (Une année chez les Français, Julliard) et deux à Virginie Despentes (Apocalypse bébé, Grasset, dont le bandeau RENAUDOT sera ridicule une fois affublée de la couverture du livre).

 

 

MAJ 13/11/2010 :

Je viens de tomber sur cet article de Pierre Jourde que je ne peux m'empêcher de partager avec vous :

http://bibliobs.nouvelobs.com/blog/pierre-jourde/20101110/22348/des-prix-litteraires-habilement-peints-en-livres

Commenter cet article

Phone Sex 30/03/2011 06:20


I think this is so most Natural minerals powder foundation is very popular and it is designed to be light and feel natural on your body action. While are still offering full coverage. It can
actually make your personality look and feel healthier and more radiant. Thanks share this good think.


abeline 16/11/2010 01:24


Si vous en voulez un qui ne vous désole pas ... je vous conseille ce primé là : http://edi.ti0n.net/2010/11/02/goncalo-m-tavares-apprendre-a-prier-a-l-ere-de-la-technique/

Véritablement l'étranger peut être au dessus du "plus grand écrivain français vivant ! "


Karen 14/11/2010 14:32


Ouais, terrible machination, t'exagères un peu ! C'est que des pots-de-vin et du léchage de cul, pour gagner des gros sous et se faire aussi lécher l'cul par la suite !


Sébastien Almira 14/11/2010 15:01



Oui, c'est bien ce que je disais ! La Terrible Machination du léchage de cul successif et sans fin !



pierre 09/11/2010 22:28


Ok bon de toute façon si j'ai une question ou besoin d'une orientation littéraire je sais à qui je peux m'adresser :) Bon par contre faut pas me surestimer, je lis lentement quand même donc faut
pas me proposer un new bouquin tous les 3 jours lol


Sébastien Almira 09/11/2010 23:16



Ben ça va, je t'ai filé que trois livres la dernière fois ! ^^



pierre 09/11/2010 22:07


On peut donc plus vraiment se fier au prix de la rentrée littéraire pour choisir un bouquin ?


Sébastien Almira 09/11/2010 22:15



Cela fait malheureusement bien longtemps que beaucoup de prix ne veulent plus dire grand chose. Le Goncourt fait vendre 500 000 exemplaires, c'est tout ce qu'il y a de vrai dans les prix.


J'éxagère, bein entendu. Mais bon...


En revanche, tu peux toujours te fier au Goncourt des Lycéens. L'an passé Le club des incorrigibles optimistes de Guénassia, un gros premier roman pourtant pas facile d'accès, cette année le
sublime Mathias Enard. Par le passé Laurent Gaudé, Shan sa, etc.