Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élise Fontenaille, Banksy et moi, roman à partir de 13 ans, 90 pages, Rouergue, doado, mai 2014, 9,20 € ****

Publié le par Sébastien Almira

                    9782812606618FS.gif

 

Quel est l'étrange pouvoir d'Élise Fontenaille, capable d'émerveiller le lecteur avec un rien, de magnifier un quotidien pas forcément banal mais pas vraiment extraordinaire, de faire rêver et voyager en quelques mots, quelques lignes ?

On devine qu'Ophélie, Somalienne, porte une lourde histoire. Chauffeur de taxi la nuit, elle fait de son mieux pour offrir à son fils Darwin une vie meilleur que la sienne. En toute circonstance, elle garde le sourire. Sauf lorsqu'elle regarde le mur de béton qui envahi la vue de la fenêtre.
Darwin vit plus agréablement que tous les étrangers dont il entend parler – dans la rue, à la télé aux infos, par Jibé, l'ami de la famille, qui fait du bénévolat dans les pays défavorisés, etc. –. Il ne mène pas une vie de roi, il ne fait que croiser sa mère au détour d'un délicieux repas concocté grâce à un des blogs culinaires de tout horizon qu'il suit attentivement, mais il ne se plaint de rien, il est heureux. Heureux et amoureux, d'une fille qui ne le sait évidemment pas, car Darwin est un grand timide.

« Elle a les cheveux courts en pétard, de grands yeux gris un peu fendus, étirés vers les tempes, elle s'habille toujours en noir. Elle est arrivée pendant l'année, elle parle à personne au lycée, elle dessine en cours, tout le temps même à la cantine, même à la cantine, à croire qu'elle est née un crayon à la main.
C'est beau ce qu'elle fait, elle de l'or entre les doigts, beau et barge : des enfants qui volent, des villes-monde qui s'élancent vers le ciel, des maisons dans les arbres, des hommes-fleurs de toutes les couleurs... 
» page 19

Et c'est comme ça que commence l'histoire : une nuit, quelqu'un a tagué une grande fresque sur le mur de béton devant chez Darwin, un graffeur anonyme qui pourrait bien être Banksy (le nom qu'il a donné à son rat !), le célèbre street art anglais. Ensuite, les choses sont tombées du ciel. Et des vertes et des pas mûres !

Les éditeurs du Rouergue ont un don pour trouver des auteurs qui ont un don. Car, incontestablement, Élise Fontenaille a un don pour raconter des histoires et après Les trois soeurs et le dictateur (article ici) et Le garçon qui volait des avions, elle signe une nouvelle merveille.
Après avoir lu Banksy et moi, vous n'aurez plus envie que de découvrir les autres livres de l'auteure, de taguer des murs pour sauver le monde et d'être le meilleur ami de ce Gavroche métisse contemporain qu'est Darwin !



                                              rat.jpg

 

Commenter cet article

nicolas 09/05/2015 13:39

Bonjour en quelle année vous avait écrit CD livre

Nicolas 28/04/2015 18:04

Je les déjà lu mais je n arrive pas a faire le résume...

Nicolas 27/04/2015 20:12

bonjour: es que vous je pourrai avoir un résume qui reprend bien l`histoire du début la fin. SVP

Sébastien 27/04/2015 22:55

Non, tu ne peux pas. C'est bien mieux si tu le lis toi-même. 90 pages agréables pour l'école, ça va, c'est pas la mort non plus !

gauthier 18/11/2014 11:24

j ai trouvée ton roman superbe Élise Fontenaille.BRAVO!!!!!!!!

elise 06/03/2015 16:03

merci gauthier !

elise F. 15/10/2014 14:19

merci Sébastien ! ( Elise & Darwin ( & Banksy !

Sébastien Almira 15/10/2014 14:54

Merci pour vos livres ! À bientôt pour le nouveau :-)

elise 23/06/2014 18:28


Merci ! c'est gentil - ça nous va droit au coeur, à Darwin, Eva & moi ( et tous les autres, sans oublier Banksy !

victoria 14/05/2015 15:53

C'est un super livre! Je les lu en pas longtemps. BRAVO!!!!