Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Géraldine Barbe, L'invité surprise, roman à partir de 9 ans, 70 pages, Rouergue, collection Dacodac, janvier 2013, 7€ ****

Publié le par Sébastien Almira

 

invite.jpg

 

« Je croyais que ce serait facile comme langue, qu'il suffisait de rajouter des o et des a un peu partout pour se faire comprendre, mais en fait ça ne marche pas du tout comme ça, en tout cas, pas avec Mme Pepita. Roméo, lui, il est super fort en espagnol. Il est fort en plein de langues, Roméo. Sa mère est brésilienne et son père est né aux États-Unis , alors il connaît un tas de gens qui ne parlent pas français. Roméo, c'est son meilleur ami. Il est tout petit et il est très drôle. Même quand il a les boules, il est drôle, parce que, dans sa famille, il se passe toujours des tas de trucs pas croyables. Il n'a pas de frères et sœurs, mais il a des cousins dans plusieurs pays du monde, et quand il en parle, on dirait qu'ils ont des vies pas possibles. Il a même un oncle hyper connu au Brésil parce que c'est un acteur de série télé. Ses parents sont trop cool, c'est presque comme s'ils étaient copains. Ils disent que Roméo est quasiment un homme maintenant, et ils lui laissent faire presque tout tout seul, sans même lui demander ce qu'il fait exactement. Il a de l'argent de poche en double parce que ses parents sont séparés. Il peut s'acheter ce qu'il veut, des baskets, des jeux vidéo, ce qu'il veut. Et surtout, contrairement à moi qui n'y comprends rien, il est balaise en espagnol. » pages 12-13

 

Au Rouergue en janvier sont sortis deux petits romans Dacodac que je lis avec retard, mais dont il faut faut que je vous parle quand même. Le premier, c'est L'invité surprise de Géraldine Barbe, qui avait publié deux romans pour adultes chez Léo Scheer.

 

Sa première incursion dans le monde merveilleux de la littérature jeunesse est une jolie surprise ! Persuadé que sa vie serait plus palpitante, qu'il serait plus fort en espagnol, qu'il n'y aurait plus de dispute le matin parce que sa sœur occupe la salle de bain et que lui se lève trop tard, si ses parents divorçaient, Louis tente de leur faire comprendre qu'ils ont le droit de bien s'aimer et de se séparer quand même et qu'il ne faut pas qu'ils s'en empêchent à cause de leurs enfants. Il essaie alors de provoquer leur séparation en invitant la mère de son meilleur ami Roméo, célibataire et plutôt jolie, et Benjamin Biolay, ami d'enfance et idole de sa mère, à la fête des 40 ans de cette dernière !

Et on se doute qu'un roman jeunesse au Rouergue avec une telle idée de départ va regorger de situations comiques et que rien ne va se passer comme prévu. Évidemment, on n'aura pas tort.

 

« Donc, l'idée, c'est d'amener en douceur mes parents à se séparer, en leur faisant comprendre que ce serait l'occasion pour eux, les adultes, de refaire leur vie et pour nous, les enfants, de nous épanouir. » page 26

 

Le sujet est traité avec beaucoup d'humour et de légèreté, l'écriture est facile et agréable à suivre dès neuf ans (huit, pour les bons lecteurs). Rien de choquant, ne vous inquiétez pas, c'est un vrai bon roman pour enfants, qu'ils aient ou non des parents divorcés ou d'autres problèmes familiaux. À savourer comme un gâteau d'anniversaire !

 

 

Merci à Adèle Leproux des éditions Rouergue pour l'envoi de ce livre !

Commenter cet article