Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le cinéma de décembre (Comme des frères / De l'autre côté du périph / Main dans la main / L'Odyssée de Pi)

Publié le par Sébastien Almira

 

comme-des-freres.jpgComme des frères, de Hugo Gélin, 1h44 ****

Charlie meurt avant le voyage qu'elle devait faire en Corse avec Boris, Elie et Maxime, ses trois meilleurs amis. Ils décident de lui rendre un dernier hommage et entament un périple caustique, à la limite de la catastrophe et bourré de tendresse, qui les mènera jusqu'à la maison de vacances de Charlie. Un scénario qui peut paraître déjà vu (Machin meurt, il faut faire un dernier voyage pour lui rendre hommage), sauf que les trois gars ne s'apprécient pas plus que ça. Un film de « potes » qui dépote et, en même temps, qui m'a touché plus que je n'aurais pensé. Une très belle surprise avec des acteurs au top (François-Xavier Demaison, Nicolas Duvauchelle, Pierre Niney et Mélanie Thierry).

 

 

 

periph.jpgDe l'autre côté du périph, de Charlie Charhon, 1h36 **

Omar Sy est désormais un acteur bankable, c'est sur lui que repose ce polar comique qui met en scène Ousmane Diakité, flic de banlieue (Omar Sy), et François Monge, jeune capitaine de la police criminelle de Paris, rêvant de gravir les échelons du 36 Quai des Orfèvres (Laurent Lafitte). Contraints de mener l'enquête sur la mort de la femme du premier patron de France, entre des caractères, une vision du monde et des protocoles très différents, des gros bonnets qui leur mettent des bâtons dans les roues, le tandem foireux va faire des étincelles.

C'est assez souvent drôle, ça tient debout, c'est pas mauvais au niveau de la réalisation, et la fin est trop précipitée. Ça va pas défriser les tailleurs Chanel du XVIe, mais aux Halles, ça va faire un tabac.


 

main-dans-la-main.jpgMain dans la main, de Valérie Donzelli, 1h25 **

Valérie Lemercier et Jérémie Elkaïm jouent la directrice et prof de danse de l'Opéra de Paris et un ouvrier de banlieue qui se retrouvent coincés sous un sort un peu étrange : après un baiser hasardeux, ils ne peuvent plus se séparer et sont obligés de faire les mêmes choses, les mêmes gestes.

L'idée est originale, mais le charme n'opère pas tout le temps. Ça ne tient pas toujours debout, mais ça reste mignon à plusieurs égards. Jolie bande originale, beau jeu d'acteurs, mais ça ne suffit pas pour moi : manque de cohérence, manque d'humour. Dommage.

 

 

odyssee-de-pi.jpgL'Odyssée de Pi, d'Ang Lee, 2h05 *****

N'ayant toujours pas vu Les 5 légendes et Les mondes de Ralph, mon film de Noël sera L'Odyssée de Pi ! Il remporte le pari haut la main puisque j'ai été entièrement conquis par l'histoire de Piscine Patel, un jeune Indien contraint de quitter son pays avec sa famille et les animaux de leur zoo. Mais le bateau échoue et la garçon va poursuivre son voyage en compagnie de Richard Parker, un féroce tigre du Bengale. Les images sont splendides, la 3D rendant la beauté plus renversante encore, l'odyssée extravagante de ces deux êtres un peu paumés en pleine mer et devant faire face ensemble aux éléments, à la faim, à l'ennui, est exquise, magique.

L'Odyssée de Pi est une merveille en tout points : la photographie, le jeu, le scénario, le sens, le rêve vendu par Ang Lee qui, en véritable virtuose, nous embarque sans ménagement mais avec tellement de beauté et de tendresse dans une aventure hors du commun !

 

 

Allez, cadeau pour bien débuter l'année,

et accessoirement vous donner encore plus envie de voir L'Odyssée de Pi :

 

pi2

 

pi4.jpg

 

pi3

Commenter cet article

hendiadyn 02/01/2013


Vu aucun de ceux-ci, je me suis contentée de la dernière adaptation de Tolkien !


Mes meilleurs voeux pour 2013, cela dit !

Vincent 08/01/2013


Gros coup de coeur pour L'Odyssée de Pi aussi ! Autant apprécié (visuellement et réalisation) que Mélancholia, c'est pour te dire :)