Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cinéma de mai (De rouille et d'os, Moonrise Kingdom, Margin Call, Dark Shadows, Men in Black 3, Cosmopolis)

Publié le par Sébastien Almira

 

de-rouille.jpgDe rouille et d'os ***

Après être sorti de la salle, je me suis dit que ça sentait la Palme d'or à plein nez. Je me suis trompé, mais c'est le type de film fait pour remporter des prix. Très beau jeu d'acteurs entre un Matthias Schoenaerts mutique et, il faut le dire, complètement con, et une Marion Cotillard qui ne tire pas trop sur la corde sensible. Réalisateur traité de génie ou de ringard, au choix. Sujet social en vogue : les handicapés. Un peu d'action, des sentiments (bien que souvent à sens unique), un (petit) peu d'humour, etc. On mixe tout pour faire un grand film à prix et on obtient De rouille et d'os.

C'est loin d'être mauvais, mais c'est trop travaillé pour et trop attendu pour être un chef-d'œuvre.

 

moonrise-kingdom.jpgMoonrise Kingdom ***

Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray à contre-emploi dans la nouvelle ré-création de Wes Anderson (La vie aquatique, A bord du darjeeling Limited, Fantastic Mr Fox). Deux ado solitaires tombent amoureux dès qu'ils se voient et sont prêts à tout pour se retrouver. En 1965, sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, Sam est en camp de scouts, Suzy chez elle. Bourré d'humour, décalé au possible, ce film à la saveur de goûter d'anniversaire et à l'odeur de randonnée en forêt se savoure comme un pot de Nutella ou de lait concentré sucré à la cuillère !

 

 

margin-call.jpgMargin Call **

La déception d'un film qui partait pourtant avec de sérieux atouts : Kevin Spacey, Jeremy Irons, Demi Moore, Zachary Quinto et Simon Baker en tête. Une intrigue boursière. Une gigantesque entreprise de traders se rend compte qu'un mauvais calcul leur a fait perdre des milliards et que ça ne va pas en s'arrangeant. Pour le big boss, un Jéremy Irons pas bien calé dans rôle (Tommy Lee Jones, dans The Company Men, était parfait), il faut être le premier, le meilleur ou bien tricher pour survivre à Wall Street. Mais il est trop tard pour être le premier ou le meilleur, il ne reste plus qu'à ruiner les autres. Margin Call ou comment créer un crash boursier...

Déception à cause du manque de carrure de Jeremy Irons, à cause du rythme lancinant, à cause du manque d'explications sur les raisons et les rouages. Sinon, bonne réalisation et bons acteurs.

 

dark-shadows.jpgDark Shadows ****

Quand j'ai vu la bande-annonce, j'ai eu peur que Tim Burton ne s'en sorte pas, entre le film fantastico-gothique et la comédie. J'avais peur qu'une comédie potache et bancale voie le jour sous ses mains d'argent. Me voilà rassuré sur un point : nulle comédie potache en vue, l'humour est beaucoup moins important que ce que je pensais et espérais. Les acteurs sont géniaux (Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Michelle Pfeiffer, Chloé Moretz, Eva Green), la BO excellente, le scénario burtonien à souhait (enterré vivant et transformé en vampire par la sorcière qu'il a éconduit en 1752, Barnabas Collins refait surface en 1972. Malheureusement pour lui, sa sorcière mal aimée a pris son monopole dans l'industrie de la pêche et compte bien l'attirer dans ses filets. Avec l'aide de sa descendance, il tente de lutter), les images, les plans, les couleurs, les décors magnifiques. Mais c'est un peu long, et la fin se perd en surenchère de rebondissements. Dommage, j'aurais pu être dithyrambique. Pas de cinq étoiles ce mois-ci !

 

men.jpgMen in Black 3 ***

Boris, le monstre qui avait été emprisonné en 1969 par K (Tommy Lee Jones), s'échappe de prison en 2012 et retourne dans le passé mettre en place son projet d'envahir la terre avec son petit peuple ! Là, il tue K. C'est pour ça que J (Will Smith) retourne à son tour dans le passé pour sauver K et tuer Boris. Il se retrouve avec un K jeune joué par Josh Brolin, parfait.

Le début du film n'est pas terrible, les vannes sont nazes, et c'est du déjà-vu. Mais le réalisateur, épaulé par Etan Cohen pour le scénario, se réveille et la suite se révèle à la hauteur de la série ! À voir avec plaisir, comme les précédents, en sachant quel genre de film on va voir.

 

cosmopolis.jpgCosmopolis °

Sérieusement, qu'est-ce que c'est que cette merde ?! Une journée dans la peau d'un trader qui se la joue sex-symbol avec une moitié de nez, une peau glabre et trois poils sur le torse, qui veut absolument se faire couper les cheveux à l'autre bout de la ville alors que la visite du Président des USA paralyse Manhattan. Dans sa belle limousine, Eric Packer (Robert Pattinson), baise sa collaboratrice (Juliette Binoche), parle avec un geek de prochain crash boursier, rencontre à trois reprises sa femme comme par hasard toujours à l'heure de manger en plus, c'est vachement bien fait quand même ! Il se fait taguer son bolide en passant en plein milieu des émeutes, il va en boite (je rappelle qu'il était censé aller chez le coiffeur), il ressort et il refait jour ! Merveilleux. Il tue son garde du corps et va se faire couper les cheveux. Après, il rentre à pieds, et quelqu'un tente de le tuer. Le hasard étant un des personnages principaux, il trouve le bon bâtiment, la bonne entrée (pourtant bien cachée), le bon étage et la bonne porte. Tout ça du premier coup. Et s'en suit un discours incompréhensible avec le danger public qui sort des chiottes une serviette sur la tête. Eric se tire une balle dans la main et à la fin, on sait pas ce qui se passe. Ah oui, entre temps, il y a eu plein de dialogues avortés, de questions sans réponses (pourtant, « quel âge as-tu ? », c'est pas bien compliqué...). Cela dit, on ne pourra pas enlever à Cronemberg son sens de l'image.

Je prend le pari qu'aucune autre sortie cette année ne viendra éclipser Cosmopolis pour remporter ma palme de la bouse de l'année.

Commenter cet article

Pierre 26/06/2012 09:47


Ca faisait longtemps (trop?) que je n'étais pas venu lire tes articles sur ton blog :s.


Aujourd'hui, j'ai du temps (on m'a accordé une journée) et après avoir vu ton invitation à être amis via Facebook, je me suis dit qu'il était temps que je revienne faire un tour sur ton blog.


J'ai vu quelques un des films dont tu parles (MIB3 et Dark Shadows) et je dois avouer que dans l'ensemble je suis plutôt d'accord avec toi. J'ai eu un peu plus de mal avec Dark Shadows, je ne
saurais trop dire pourquoi. Je suis sorti du cinéma en ayant l'impression que ça aurait pu être mieux, moins lent à certains moments (oui je suis compliqué pour les films, un rien peut m'agacer
^^). Et finalement, après coup et en y repensant, je trouve que ce film est plutôt bien réaliser puisque, comme tu le dis, tout n'est pas uniquement tourné vers l'humour pour en faire un simple
film drôle/sans plus. 


MIB3, je n'ai pas grand chose à dire dessus, c'est du MIB, on aime ou on aime pas. Je pense juste qu'à force de faire des suites à beaucoup de films, on finit par perdre ce qui fait qu'on avait
aimé le premier épisode. Mais là j'ai été agréablement surpris de voir que ce troisième opus était quand même plutôt bon. Peut-être parce qu'il s'est écoulé suffisament de temps entre MIB2 et MIB
3.


 


Par contre j'ai deux questions pour toi : La première, est-ce que de rouille et d'os ne fait pas un peu plagiat à intouchables ?La deuxième, et tu aimes bien le jeu d'acteur de Monsieur Pattinson
d'habitude ou sa présence dans le film Cosmopolis ne fait qu'empirer les choses face au triste scénario ?


Voilà, j'espère que tu vas bien.

Sébastien Almira 19/07/2012 13:12



Cette fois, c'est moi qui ai mis du temps à te répondre, mais cette semaine, je rattrape mon retard sur les commentaires et les articles !


Alors, pour De rouille et d'os, non ça ne ressemble pas du tout à Intouchables. On peut dire que le sujet et le ton surtout sont plus graves chez Audiard. C'est très différent
comme film.


Pour Pattinson, j'ai trouvé qu'il n'était pas mauvais dans De l'eau pour les éléphants, mais pas non plus
un très bon acteur.


Les as-tu vus depuis ton commentaire ?



Vincent 23/06/2012 12:14


Bon, commençons par le pire, Cosmopolis, j'ai envie de dire... NO COMMENT ! Allez, si, un tout petit : incompréhensible. Ce qui est rassurant, c'est que je n'ai pas été le premier à quitter la
salle avant la fin de manière un peu précipitée, mais bien le 17ème...


De Rouille et d'Os, une grosse surprise. Je m'attendais à du kitsch, j'ai eu du Beau. Une Marion Cotillard parfaite dans le rôle, qui s'adapte à son handicap face à Matthias Schoenaerts mutique
et maladroit, à tel point qu'on se demande qui est l'handicapé... Dommage pour la Palme :(


Dark Shadows, plaisant à voir, mais un scénario assez vide au final, et une fin pas du tout convaincante. Décevant pour un Burton tant attendu. Merci aux acteurs de sauver le film !


Margin Call, un scénario qui me plaisait, mais une réalisation qui manque d'envergure, une fin qui manque de nous faire froid dans le dos. Dommage.

Sébastien Almira 19/07/2012 12:53



On est d'accord sur tout sauf pour dark Shadows où je ne suis visiblement pas assez exigeant vu les avis généraux... C'est sûr qu'il aurait pu être mieux, mais il est déjà pas mal !



constance 13/06/2012 20:29


comme toi, j'ai beaucoup aimé Moonrise Kingdom : mignon, déjanté, frais, et un côté artificiel qui s'assume. Uniquement 3 étoiles ? je lui en aurai mis 4 ou 5, je crois que c'est une de mes
meilleures séances de cinéma depuis un moment.


pour Cosmopolis : comment veux-tu que ça vale quelque chose avec Robert Pattinson ??? ^^


Dark Shadows : j'ai été déçue. pour moi, c'est du niveau d'Alice au pays des merveilles : si ce n'était pas un Tim Burton, ça serait pas mal, mais par rapport à tous ses autres films, c'est quand
même en dessous...

Sébastien Almira 13/06/2012 20:46



Pour Dark Shadows, j'ai vu ça quelque part ! C'est un très bon film, mais pour un Tim Burton, c'est pas terrible. C'est pas évident d'être un réalisateur dont on attend trop...


Je me souviens d'ailleurs une critique dans Rolling Stones, je crois, de l'album Avant que l'ombre... de Mylène Farmer (et je sais combien tu aimes cette artiste !) qui disait que le
seul problème de son nouveau disque, c'est que c'était "celui d'une artiste dont tout le monde attendait trop"...


Moonrise Kingdom, trois étoiles parce que j'ai bien aimé mais pas adoré. Je ne l'achèterais pas en DVD.


Et pour Pattinson, j'avais beaucoup aimé De l'eau pour les éléphants ! Bon, ok, je sors !



zarline 12/06/2012 22:42


Bonjour Sébastien, je suis ton blog régulièrement mais commente peu, souvent par manque de temps (excuse nulle, je sais) mais comme je viens de lire ton billet anniversaire, je prend aujourd'hui
le temps pour te rassurer à propos de Cosmopolis. J'avais failli jeter le livre par la fenêtre tellement je trouvais que c'était de la daube... au point où je me suis demandée si j'avais loupé
une coche. Je vois que le film est fidèle au livre... et pour une fois, ce ne sera pas un argument pour aller le voir au ciné 

Sébastien Almira 13/06/2012 10:27



Merci pour ton assiduité et ce commentaire alors !


Alors moi j'ai bien fait de ne pas trouver le temps de lire le livre avant !