Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Magasin des Suicides

Publié le par Sébastien Almira

Jean Teulé, roman, 160 pages, Julliard, 2006, 17,25 €, Pocket, 2008, 5,20 € ****
Olivier Ka et Domitille Collardey, BD, Delcourt, septembre 2010, 14,95 € ****
Patrice Leconte, film d'animation, 1h25, Diabolo Films, octobre 2012 **


La famille Tuvache tient depuis des générations une boutique d'objets en tout genre pour se suicider. Las d'une vie triste, sombre et sans intérêt, vous voulez en finir ? Chez les Tuvache, vous trouverez de quoi passer de l'autre côté : de la simple corde aux instruments diaboliques en passant par les poisons féminins et les revolvers, il y en aura pour tout le monde. Mais la famille à la sombre réputation, genre de famille Adams plus conventionnelle, sans éclat, va voir son quotidien voler en éclats lorsque naît le petit dernier, Alan. Le problème avec Alan, c'est qu'il est blond et qu'il respire la joie de vivre. Entre farces, chansonnettes et sourire collé aux lèvres en permanence, il agace ses parents et trouble les clients. Pas bon pour le commerce, tout ça ! Vous vous doutez bien que, parti comme c'est, ça risque de bien finir. C'est là le pourquoi de cette histoire : est-ce qu'Alan parviendra à apporter à sa famille et au reste de la ville morose dans laquelle il vit la joie et le bonheur ? Pas compliqué, mais sympa et original.

magasin-des-suicides-roman.jpg

Franchement, je ne me souviens pas tout à fait du roman, c'était il y a bien quatre ou cinq ans. Mais j'avais aimé. Beaucoup même. J'avais rigolé pas mal de fois. D'abord parce que le scénario s'y prêtait régulièrement, ensuite parce que Jean Teulé raconte ses histoires avec une plume fantaisiste, parfois cynique, mais (presque) toujours drôle. Et puis, le naissance du magasin des suicides, c'est quand même lui, c'est son idée, son histoire. J'aurais aimé inventé une telle fable, qu'on imagine aussi sombre et délurée !

le-magasin-des-suicides-bd-volume-1-simple-33906.jpg

Une agréable surprise que voilà ! Dans la BD, Alan devient roux mais, à part ça, tout va bien. L'esprit du roman est respecté, les personnages tiennent la route, le dessin vaut le coup d'œil et l'humour est toujours présent. Et la couv' est magnifique, représentative de l'histoire toute entière.

le-magasin-des-suicides-affichefr.jpg

Aïe, ça se gâte avec le film ! Tout n'est pas réussi, mais tout n'est pas raté non plus. Ou tout n'est pas noir, tout n'est pas rose. Justement, le plus gros problème, c'est que tout est trop rose. Madame Tuvache (normalement frêle, commune et terne) devient, chez patrice Leconte, une grosse rousse au chignon impeccable, portant une robe rouge à décolleté, un petit gilet mauve, un collier de perles énormes et des lunettes roses à la forme fantaisiste. Non ! Ça ne va pas du tout ! Au lieu de transposer, il dénature !
Et il ne s'arrête pas là : le magasin des suicides ressemble à un magasin de bonbons qui rivalise d'éclat avec l'apparence de la Tuvache. La fille est une blonde plantureuse qui parle comme une ado débile d'aujourd'hui, avec des han à la fin de chaque phrase (« mais j'en ai trop marre de cette vie-han, j'aimerais tellement me suicider moi aussi-hannn ! »). Outre ces deux personnages très peu crédibles, Monsieur ressemble, lui, à un croque-mort. Il sauve les meubles.
Ensuite, l'ambiance du film. Trop de chansons. Vraiment trop. Plus que chez Disney et, en plus, elles sont longues et lourdes. Visuellement, même si les codes ne sont pas respectés, c'est pas mal fait.
Voilà, il s'agit d'une version édulcorée du roman, avec des chansons pour enfants, des codes visuels pour enfants, mais avec une histoire pour adultes. En gros, tiraillé entre sa représentation du roman et les impératifs commerciaux des big boss, Patrice Leconte signe un film à moitié raté qui ne sait même pas à quel public s'adresser. Dommage.

Commenter cet article

anne charlotte 27/10/2012 21:38


J'ai failli craquer tout à l'heure à la FNAC sans trop savoir pourquoi. Ton avis va me pousser à sauter le pas.


Excellent week end

Sébastien Almira 31/10/2012 18:04



Bonweek-end (pour le prochain) et bonne lecture !



lasardine 23/10/2012 10:19


mon tout premier Teulé, celui qui m'a fait aimer, adorer même, l'auteur!!


je n'ai pas eu l'occasion de voir le film, d'après ce que tu en dis je n'ai pas raté grand chose... je le verrai surement un de ces quatre, mais pas au ciné!

Sébastien Almira 31/10/2012 18:05



Tu pourras jeter un oeil à la BD aussi !