Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup de gueule : The Tree of Life *

Publié le par Sébastien Almira

 

 

tree1.jpg

 

Je n'avais jamais vu de film de Terrence Malick, et je n'en verrai pas d'autre.

 

Ce mec est un génie, sérieusement. Un réalisateur de génie. Ses images sont à couper le souffle, sa scène de création du monde époustouflante, ses prises de vue et ses couleurs de toute beauté. Chaque plan est pensé comme une œuvre d'art à lui tout seul. Cela dit, ses mouvements de caméra précipités, ses tournoiements, c'est joli la première fois, c'est sympa la deuxième, mais après, ça donne envie de gerber. Excusez ma brutalité dans l'écriture de cet article, mais j'essaie simplement de retranscrire ce que j'ai pensé du film le plus vite possible et sans faire de chichis.

 

tree3.jpg

 

Mais un film, ce n'est pas que ça. Un film, c'est aussi une intrigue, des personnages, des acteurs, une envie de regarder. Et sur ça, ben, le mec, il a beau être un génie, il s'est grave chier !

 

Les acteurs, ils ne jouent pas mal, loin de là. Mais on a quand même l'impression qu'ils sont là pour un cachet plus que pour un rôle. Sean Penn, il a la classe, mais son rôle ne rime à rien. Il ne fait que marcher, de dos, de face, d'en haut, d'en bas. Et les enfants, qu'ont-ils dû penser de ce qu'ils faisaient ? Je cours, je saute, je joue avec tout le monde, puis je fais mal à mon frère et à la fin, on marche dans une espèce de désert de sable et d'eau avec de la lumière blanche et tout le monde est content, ça veut dire quoi Papa ?

 

tree2.jpg

Sur le scénario, Malick a vraiment eu un souci. D'abord, sa trame est pourrie. L'histoire d'un père autoritaire, d'un mère qui s'écrase et des enfants qui vivent plus ou moins bien cette situation, on connait, on a vu ça des centaines de fois. Cela dit, ça ne s'arrête pas là, on voit aussi la création du monde pendant presque une demi-heure (Big Bang, dinosaures et Cie), et on voit l'aîné, à l'âge adulte (Sean Penn), marcher sans cesse, dans sa grande demeure, dans la rue, dans sa grande entreprise.

 

Ensuite, son discours philisophico-religieux, on n'entend que ça dans le film. Quid des dialogues entre les personnages ? Pfiou, envolés ! À la place, on doit se contenter de cette voix qui se veut envoutante et nous bassine avec les trips mystiques d'un grand malade sur fond de musique religieuse soporifique.

 

tree4.jpg

Enfin, la construction : il s'agit d'une succession de scènes sans queue ni tête. La moitié des scènes auraient pu être supprimées (ce qui aurait ramené le supplice à seulement 1h10 !). Pourquoi la scène de l'enfant qui s'introduit chez les voisins, touche les déshabillés de la femme, s'enfuit avec une nuisette pour la jeter dans la rivière ? Pourquoi la scène de la mère qui joue avec un papillon ? Pourquoi toutes ces scènes dont je voulais parler ici et que j'ai oubliées ?

D'accord, un enfant qui s'amuse, c'est sympa. D'accord, l'eau qui coule, c'est joli. D'accord, savoir bien faire pousser l'herbe du jardin, c'est intéressant. D'accord, les arbres vus du sol, c'est beau. Mais quel est l'intérêt de montrer entre cinq et vingt scènes pour chacun des exemples cités ?

 

tree5.jpg

 

Et puis cette succession de scènes à la mords-moi le nœud à la fin, qu'est-ce que c'est ?! Sean Penn se promène dans un désert de roches, la mère marche dans le jardin, la rivière coule, tout le monde se retrouve dans l'au-delà, puis on revoit une scène normale, puis un arbre, puis un papillon, puis l'au-delà, puis une scène normale, puis une rivière, puis un arbre, puis une scène normale, puis le ciel, puis tout le monde s'embrasse dans l'au-delà, puis une arbre, etc etc etc etc etc etc. Ça ne s'arrête jamais !

 

tree4.png

Non, sérieusement, ce n'est pas le chef d'œuvre que tout le monde attendait, ni même un grand film. C'est un documentaire sur les arbres, un mode d'emploi de jardinage, un film de propagande pour une secte, un documentaire philosophique raté, l'album photo "nature" d'une famille américaine typique., etc. C'est un grand n'importe quoi aux images saisissantes de beauté dont le réalisateur est très conscient de son génie et tente maladroitement de révolutionner le cinéma et de se faire remarquer au Festival de Cannes dont il espère certainement recevoir la Palme d'Or. C'est pompeux, c'est soporifique, c'est mal fichu, c'est fastidieux de bout en bout.

 

Oui, voilà, c'est ça. Et puis, finalement, ce n'est rien.

 

tree-of-life.jpg

Commenter cet article

Marcozeblog 06/06/2011 09:33


Tu as raison, beaucoup de gens dans mon entourage n'ont pas aimé. Je voulais juste signaler que tes arguments ne me parlaient pas car tu semblais reprocher le côté ni queue ni tête, alors qu'il y a
une belle cohérence au contraire à mes yeux, mais pas dans le côté classique du terme avec début, milieu et fin. En tout cas, je voulais pas^être désagréable. Désolé.


Marcozeblog 31/05/2011 23:27


salut, tu fais partie des gens qui aiment le cinéma divertissant tendance popcorn. Tu as besoin d'une vraie intrigue, un début, un milieu, une fin. Le cinéma peut être autre chose, comme juste une
belle émotion. Bien à toi. Marco.


Sébastien Almira 01/06/2011 11:05



Non, je fais simplement partie des gens qui n'ont pas aimé. Tu es allé dire à chaque personne ayant publié un article négatif qu'il est du genre à aimer "le cinéma divertissant tendance popcorn"
?


Tree of Life n'est pas un film qu'on est obligé d'aimer dés lors qu'on apprécie autre chose que les films commerciaux. Tree of Life est un film comme les autres, que l'on peut
aimer ou non. Et il se trouve que n'y ai vu qu'un seul point positif : ses images. Le reste me met en rogne rien que d'y repenser...


Bien à toi.



HAUW 31/05/2011 15:16


S'il vous plait votre article est franchement super bien écrit mais ne dite pas "un espèce" c'est pas du tout français "on dit une espèce", je suis toujours irrité quand je l'entends et là je le
lis en l'occurrence cette langue qui fourche bêtement par habitude. Nous sommes loin de l'idiome dans ce cas là ! Bonne continuation Serge


Sébastien Almira 01/06/2011 11:09



La correction a été faite, merci !



Marco 22/05/2011 20:56


Et hop! palme d'or. C'est champagne chez Sebastien :)


Sébastien Almira 23/05/2011 12:00



C'était couru d'avance...


J'ai une bouteille de mousseux à 2€, ça suffira. ;-)



Benedicte 22/05/2011 11:29


Hello ! J'ai 40 ans et je suis une internaute qui ne va pas souvent au cinéma. Le dernier film que j'ai vu je n'en avais même pas entendu parler sur le net. J'ai simplement vu l'affiche sur un
blog. Du coup je suis allé chercher la bande annonce en ligne. L'après-midi même j'était installée au ciné pour voir le long métrage en question et je n'ai pas été déçue. Alors c'est vrai que
certains films qui ont droit à des éloges et des campagnes d'affichage à volonté vaut mieux s'en méfier. Tree of life n'a pas retenu mon attention. Je n'irai donc pas le voir.


Sébastien Almira 23/05/2011 12:02



Et tu ne nous dis même pas lequel c'était !



Marco 22/05/2011 00:39


Ha! ha! ha! J'aime beaucoup cette critique, Sébastien, avec quand même sa nécessaire dose de mauvaise foi (par exemple, l'incursion chez la voisine, bah si, ça a du sens: la naissance du désir,
l'exploration, la figure maternelle convoitée, l'interdit bravé (frontière nette voulue par le père avec les voisins), la volonté d'être adulte, de s'emparer de la féminité...). Bon ok, je suis un
Malickoïde peu objectif. cf mon compte-rendu plus enthousiaste, même si je comprends parfaitement que l'on puisse vomir ce film (la soupe mystique finale est vraiment de la soupe, ça je peux
difficilement le nier).


Marionnette 20/05/2011 13:15


oh oui !!!! un film sur les léprechauns !!! tu fais le rôle principal ? :)


Marionnette 20/05/2011 10:53


Mais enfin mon sebounet, tu n'as tout simplement rien compris !!! C'est un film pour les personnes qui savent ce qu'est le grand cinéma, qui savent reconnaître l'art, qui... savent tout mais
déséspérément rien à ce qu'est du vrai cinéma. ^^

bisous tous doux !!


Sébastien Almira 20/05/2011 11:37



On a qu'à faire un film, non ?



Marjorie 19/05/2011 20:00


Eh bien ! tu n'y vas pas avec le dos de la cuiller ! Je ne connais pas du tout le réalisateur et je n'ai pas vu le film. Je comptais pourtant y aller, ça m'attirait. Mais après avoir lu ta
critique.... je doute sérieusement... Mmm, que faire ? je vais voir d'autres avis et si j'ai quelques euro qui trainent au fond de ma poche un jour que je passe devant un cinéma qui le projette, je
tenterai peut-être quand même. Sinon merci pour ton blog ! c'est toujours génial !


Sébastien Almira 20/05/2011 11:37



Va lire d'autres avis pour voir, mais pour ce que j'ai lu pour le moment, quelques-uns trouvent que c'est un chef d'oeuvre, et beaucoup d'autres que c'est un réalisateur de génie qui fait de la
merde...


Je n'ai pas l'habitude de parler comme ça sur mon blog, mais là, c'est vraiment un summum ! Tu me diras ce que t'en penses si tu vas le voir !