Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Littérature ado : Uglies de Scott Westerfeld **

Publié le par Sébastien Almira

uglies.jpgUglies, tome 1, Grand Prix de l'imaginaire 2008, mai 2007, 420 pages, 13,50 €

Pretties, tome 2, novembre 2007, 380 pages, 13,50 €

Specials, tome 3, février 2008, 380 pages, 13,50 €

Extras, tome 4, août 2008, 420 pages, 13,50 €

(disponibles chez Pocket Jeunesse)

 

 

 

pretties.jpgCommencée il y a plus d'un an, cette saga en dents de scie trouve enfin une place sur le blog Culturez-Vous. Traduite de l'anglais, on ne saura, à moins d'être anglais ou bilingue, s'il faut blâmer l'auteur ou le traducteur du style sans prétention et sans fioriture, mais sans éclat et sans qualité, qui nous est offert de lire.

« Elle soupira, face à l'obscurité. Zane et Fausto devraient déjà se diriger vers les ruines en s'imaginant qu'elle les suivait. Comment avait-elle pu laisser échapper cette occasion ? La ville réussissait une fois de plus à la récupérer. Était-elle semblable à Péris, au fond d'elle-même ? » (passage choisi au hasard, page 244 du tome 2)

Le niveau est, comme trop souvent en littérature ado, tout juste normal, si ce n'est pire. Il est dommage de constater qu'à un âge où on peut être rebuté par la lecture à vie, on propose aux adolescents une majorité de livres mal écrits, alors que de bons livres pourraient donner envie à toute une génération. Cela dit, ce sont bien Anne Robillard et Stéphanie Meyer qui squattent le top des ventes...


 

specials.jpgL'histoire, elle, rehausse le tout. Comme tout roman d'anticipation pour ados, un groupe de jeunes gens enfermés dans un lieu (clos) ou un système (totalitaire) essaie de comprendre le pourquoi du comment et de changer les choses.

Dans le monde de Scott Westerfeld, le culte de la beauté est à son paroxysme. À seize ans, les uglies doivent se faire opérer. De leur statut de moche (nous, en fait), ils passent à celui de pretty. Plus rien ne peut alors leur être reproché physiquement : ils se ressemblent tous, extrêmement beaux. Mais identiques. L'opération pourrait s'arrêter là, mais en plus d'une unification physique, chacun se voit affublé d'un cerveau supérieurement intelligent aux uglies mais incapable de toute réflexion critique sur la société qui les entoure. Ils ne se rendent bien entendu pas compte de leur lavage de cerveau, c'est pourquoi c'est avant l'opération qu'il convient de réagir et de fuir vers les ruines afin de rejoindre le groupe des rebelles.

Les bases sont posées, l'auteur peut donc nous balader dans toutes les castes de la société puisque, comme l'indiquent les quatre titres, Tally Youngblood, l'héroïne, sera tour à tour uglie, pretty, special et enfin extra.


 

extras.jpgSi le premier tome, entre la rencontre avec Shay qui lui apprendra la vérité sur l'opération, la fuite vers les ruines, la peur de tout perdre, l'attrait pour la paradisiaque New Pretty Town et la lutte pour l'environnement omniprésente grâce aux rebelles, et le deuxième où Tally devient finalement pretty sans pour autant oublier son combat et la révolution qu'elle entend bien mener, tiennent complètement la route, devenant même impossibles à refermer, les deux suivants perdent rapidement en attrait, en vitesse, en qualité et en saveur. La saga ne continue que pour vendre plus, s'essouffle et lasse. Dommage pour un aussi bon début.

Commenter cet article

Luna 16/10/2011 20:52



La similarité des deux premiers tomes ne m'a pas dérangée... J'aime beaucoup les perspectives que nous propose la fin !



Stellabloggeuse 20/06/2011 20:29


Non, je ne connais pas cette saga, je prends bonne note :)


Stellabloggeuse 19/06/2011 14:44


J'ai bien aimé cette saga, même si elle n'a rien d'exceptionnel. Par contre, après avoir beaucoup aimé le premier tome, j'ai été déçue par le second (très lent, il ne se passe pas grand chose, elle
met une éternité à quitter la ville!). Du coup, je lui ai préféré le 3e, même si Tally qui retombre toujours dans ses défauts m'a un peu agacée. Et j'ai trouvé le 4e assez frais, avec un nouveau
souffle. Et je l'avoue, j'étais trop curieuse de savoir ce qui se passait après la révolution.

Et c'est vrai que l'écriture n'a rien d'extraordinaire, mais il y a quand même un peu de vocabulaire, on n'en est pas au niveau Marc Lévy non plus :p Et j'ai bien aimé le "langage spécifique" qu'il
a créé pour ces jeunes.

Au final, j'ai lu la saga en peu de temps (2 ou 3 mois), donc elle m'a plutôt tenue en haleine.


Sébastien Almira 20/06/2011 13:27



Oui, c'est sûr que ce 'nest pas non plus Marc Lévy ^^


As-tu lu la trilogie de Gemma Malley ? Je n'ai lu que les deux premiers tomes pour le moment (La Déclaration et La Résistance) mais c'est quand même bien au dessus de
Uglies niveau qualité !



Maude 14/09/2010 05:47


Je suis en train de lire "Feed" de M.T. Anderson, qui décrit une société similaire à celle des Uglies (plus particulièrement celle décrite dans Extra, où les gens sont constamment bombardés
d'informations), mais c'est tellement plus intéressant. Il y a beaucoup trop d'auteurs de romans pour ados qui ont de bonnes idées de départ (bonjour Suzanne Collins), mais qui ne parviennent pas à
les développer jusqu'à leur plein potentiel.

Mais heureusement, il y a des fleurs qui poussent dans le fumier (genre). Puis-je me permettre de recommander l'excellente trilogie Chaos Walking de Patrick Ness ou le troublant Tender Morsels de
Margo Lanagan? Ça c'est de la viande.

P.S. : Lire des romans américains traduits en français, c'est presque toujours une catastrophe. Traduire un slang nord-américain avec un argot européen, c'est anagéographique, si vous me permettez
le néologisme.


Stephie 21/07/2010 22:52


J'avais bien aimé les deux premiers puis m'étais ennuyée à la lecture du 3e. Je n'ai donc pas persévéré.


Sébastien Almira 21/07/2010 23:30



Ah ! Je ne suis donc pas un cas isolé !



pimprenelle 07/07/2010 20:38


Bonjour Sébastien,
Je suis en train de faire le point sur les participants à la lecture autour d'Eric - Emmanuel Schmitt et je te rappelle qu'elle aura lieu le 20 juillet.
Amicalement,
Pimprenelle


Galleane 18/06/2010 10:19


Tu as chroniqué tous les tomes. La LC était seulement sur le premier.
Je te rejoins dans le fait que l'idée du livre est sympa.


Sébastien Almira 27/06/2010 19:55



Pas ma faute si j'ai tout lu.


Bon début, effectivement, mais ça se dégrade au fur et à mesure, dommage.