Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Robin Thicke, Blurred Lines, 10 titres, Polydor, juillet 2013, 14,99 € ***

Publié le par Sébastien Almira

robin-thicke-blurred-lines.jpg

 

Puisque je pars quinze jours dans le sud samedi, c'est l'occasion idéale pour vous parler d'un des disques de l'été. Robin Thicke fait parler lui depuis quelques semaines avec son tube Blurred Lines, et l'album du même nom vient de sortir. Un disque court (dix pistes), chaud et entraînant, pour passer un bel été.

 

L'homme avait travaillé avec Mary J. Blige, Mariah Carey, Chrisina Aguilera ou encore Michaël Jackson avant de se lancer lui-même dans la chanson.

Son sixième album, le premier dont on parle en France si je ne m'abuse, est un disque pop qui lorgne sans vergogne vers le funk, le disco et le R'n'B. On retrouve ainsi des influences des Bee Gees, de Jamiroquaï, de Barry White et de certainement plein d'autres que je ne connais ou ne reconnais pas.

On pense souvent à Craig David et Justin Timberlake. Genre, ça pourrait être le dernier album de ce dernier s'il n'avait pas sorti le prétentieux et paresseux The 20/20 Experience il y a quelques mois. Il y a quelque chose de diablement sexy à la Timberlake dans la voix, dans le regard et les poses (voir le clip de Blurred Lines) et, comme lui, il n'hésite pas chanter dans les aigus, ce qui fait parfois des contrastes plutôt sympas au sein d'un même titre.

 

Voilà donc un bon disque qui mêle habilement pop, R'n'B, funk et disco, entre modernité et old school, à emmener en vacances, à passer en soirée, à écouter en faisant le ménage, histoire de tortiller du cul en toute circonstance !

 

 


 

 

Commenter cet article