Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sébastien Joanniez, Vampires, cartable et poésie, roman à partir de 9 ans, Rouergue, collection Dacodac, janvier 2013, 7€ ****

Publié le par Sébastien Almira

 

couv-vampires.jpg

 

Un claquement de doigts et tout lui obéit ! Pas besoin d'aller à l'école quand on est fils de sorciers et que la magie s'occupe de tout. Pourtant, il n'a pas envie de dormir toute la journée comme ses parents, pas envie de louper le spectacle de la vie. Lui, il veut apprendre à faire les choses, aller à l'école, jouer, compter, lire et écrire. D'autant qu'il y a La fille, qu'il croise tous les matins sur le chemin de l'école et à qui il n'ose parler...

 

Dans ce court roman pour enfants, on est tour à tour émerveillé par la poésie de l'écriture, par la magie de la famille... Magique (oui, oui, c'est bien le nom de famille de notre petit héros), par le cours des événements et par toutes les choses de la vie qui vont arriver !

 

On dirait Carnaval : les Fées défont leurs tresses dans la salle de bain, les Lutins jouent dans le couloir, les Ogresses préparent un festin dans la cuisine.

On dirait Carnaval, mais c'est le Grand Repas : comme tous les samedis soirs, mes parents réunissent la Famille Magique pour manger, boire et danser jusqu'au bout de cette nuit.

La musique, c'est un groupe de Squelettes aux cheveux longs, la barbe en bataille, qui se décarcassent pour soulever Blanche-Neige du canapé.

Et le Père Noël transpire sous son bonnet.

Les Sept Nains jettent des coups de pelle sur la piste de banque.

Les Sorcières mettent du poison dans les verres et des vers dans les pommes.

Cendrillon enlève ses pantoufles pour danser avec Allah.

Le Petit Prince arrive à dos de mouton.

Mickey embrasse Minnie dans un coin.

King Kong rigole, Bouddha dort.

pages 35-36

 

Magique, c'est bien le mot qui convient. Les premières étaient agréables, sans me transcender. Mais rapidement, j'ai été transporté par le flot magique et poétique de Vampires, cartable et poésie. Un titre à consonance un peu commerciale avec ses vampires qu'on pourra chercher longtemps dans l'histoire, même si le Non (c'est ainsi que sa famille le surnomme parce qu'il ne veut pas utiliser la magie) doit bien avoir un cousin lointain aux dents longues, au teint blafard et assoiffé de sang.

À part ça, tout est magique ! Magique, je le redis, magique !

 

 

Merci à Adèle Leproux des éditions du Rouergue pour l'envoi de ce livre... magique !

Commenter cet article

customer relationship management 17/07/2014 11:44

Thanks for sharing this novel with us. I like reading books and I always believe it as a great source of information. I will read this for sure and will get back to you with my reviews. Keep posting more updates here.