Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Yves Grevet, Le voyage dans le temps de la famille Boyau, roman-jeux à partir de 9 ans, 140 pages, Syros, mai 2014, 13,90 € ****

Publié le par Sébastien Almira

                  grevet-copie-1.jpg


Vous l'avez compris depuis longtemps, Yves Grevet est mon chouchou de la littérature jeunesse, chacun de ses romans pour ados, et même pour plus petits, m'enchante et égaye mon année. Après le diptyque Nox (article tome 1 ici et tome 2 ici) pour bons lecteurs, il revient à une tranche d'âge moins élevée. Comme ça, je dirais 9-12 ans.

Quand j'ai eu vent de ce nouveau livre, je n'en connaissais que le résumé :

Victor vit en 4014 et sa famille s'apprête à partir en vacances au 21e siècle. Forcément,j'avais hâte de le lire. Ensuite, j'ai découvert le nombre de pages peu élevé, je me dis « zut ça va être court... », puis je l'ai reçu et j'ai compris qu'il s'agissait en même temps d'un livre-jeu avec des énigmes, des mots croisés, des coloriages et tutti quanti.
J'ai malgré tout mis du temps à le lire, perdu que j'étais dans ma lecture de Carter contre le Diable, que je viens de terminer. J'ai donc enchaîné en ce temps de merde pluvieux, tonnerre, éclairs, grêle (d'ailleurs, il est 23h24, lundi 9 juin, et un tonnerre d'une dizaine de secondes vient de retentir), avec les vacances de Victor. J'ai sorti mes crayons de couleurs (j'aurais dû prendre des feutres), je me suis allongé sur le ventre et, comme un enfant, j'ai commencé l'aventure.

« Je m'appelle Victor et j'ai douze ans. J'habite dans le secteur E3, presque au sommet de la tour-ville n°6675. Elle abrite une population de 35 000 habitants répartis sur 800 étages. Nous sommes en 4014 et voilà le paysage que je peux contempler depuis une des parois vitrées de ma chambre. » page 6

litte-jeunesse-3604.JPG

Après cette première activité qui m'a beaucoup plu, même si le résultat des réponses présentes en fin de livre était plus joli, Victor nous explique que son père « est un savant qui travaille en free-lance, il a inventé des objets tellement compliqués qu'il n'a jamais pu nous expliquer exactement à quoi ils servaient. Il paraît que Papa est un génie. », que sa mère « est historienne, spécialiste du début du 21e siècle dans l'Ouest de l'Europe. Elle a le nez fixé sur ses écrans du matin au soir. », que ses deux clones initialement créés pour servir de réserves d'organes en cas de problèmes de santé vivent désormais dans leur maison et sont considérés comme des membres de la famille même s'ils « manquent d'informations sur tous les détails de la vie quotidienne et posent sans cesse des questions idiotes. », et que son chien Obeurk « appartient à la catégorie des C.C.R., les Chiens Carrément Ratés, car il est né avec deux têtes et quatre patte à l'arrières. Ça le freine un peu pour courir mais lui permet d'avoir deux paires de fesses, ce qui, pour une raison qui m'échappe encore, le réjouit beaucoup. Intellectuellement, c'est aussi une erreur de la nature car il est doué de la parole et comprend de très nombreux langages. ».
Une fois la famille présentée, vous apprendrez comment fonctionne la société dans deux mille ans. Phobie des microbes, technologies de pointe qui réduisent la vie sociale à une absence de liberté acceptée de bon cœur, etc. On ne sort pas de chez soi sans autorisation des autorités puisque de toute façon on n'en a pas besoin. On fait tout de l'intérieur, ses courses, les rencontres, l'école, son métier, etc.

Ensuite, les choses se gâtent puisque la famille Boyau part visiter Paris en 2014 grâce à la machine à remonter le temps que vient d'inventer le père ! On n'assistera pas à une avalanche de catastrophes et de scènes hilarantes mais, comme le début, c'est plutôt sympathique, drôle et intéressant.
Les jeux et activités du livre sont bien liées au récit : il s'agit d'aider Victor à comprendre certaines choses ou à répondre aux énigmes de ses parents ou de son professeur. Ce n'est pas bien compliqué même si j'ai eu du mal sur certains rébus !
C'est un très bon livre de vacances pour les 8-12 ans avec lecture et jeux à gogo, qu'on aurait (que j'aurais ?) toutefois préféré un petit peu plus long. Merci encore, Yves Grevet, de nous ravir à chaque livre !

Commenter cet article