Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rentrée littéraire 2014

Publié le par Sébastien Almira

Rentrée littéraire 2014

Alors que l'été commence à peine, voilà que déjà s'approche à grands pas la rentrée littéraire de septembre, et avec la rentrée scolaire.
Si les résultats du bac 2014 étaient en hausse, les éditeurs ont également mis les bouchées doubles puisque la production automnale est passée de 555 romans en 2013 à 607 cette année. Cinq romans étrangers et une cinquantaine de romans français de plus, mais onze premiers romans de moins.

Livres Hebdo, en bon professionnel, parle de « rentrée resserrée, à peine plus élevée que l'an dernier ». À peine, oui... Alors qu'on pensait que la baisse de 2013 ferait figure d'exemple, voilà qu'ils en mettent de nouveau plein les tables, avec une grosse majorité de (au choix) merde sans nom / passera inaperçu malgré un nom / l'éditeur l'oubliera une fois publié / tout le monde s'en foutra / les quatre à la fois. Une majorité de romans qui passeront, de fait, à la trappe.

Il y a des éditeurs qui ont compris la leçon, d'autres pas. Au Seuil, la production a réellement été resserrée : 6 romans français, 3 étrangers. Chez Flammarion et Actes Sud, acte aussi puisque ce sont 7 romans français qui paraîtront à la rentrée.

Olivier Nora, PDG de Grasset, parle de « rentrée sous tension » mais n'a pas semblé y faire attention puisqu'il publie 16 romans. Même son de cloche chez Gallimard avec plus d'une vingtaine. Quand on sait l'accompagnement des auteurs et des livres chez la prestigieuse maison, quand on voit le nombre de romans inconnus qui arrivent par deux ou trois sur nos tables (et on déjà bien gentil), qui sont débarqués en rayon un ou deux mois plus tard faute de place et qui partent petit à petit au retour sans que personne ne s'en soit préoccupé, on se demande pourquoi Gallimard continue de publier autant de livres.
 

          

On n'a pas la même valeur de la prudence partout car, si certains ont choisi de faire une moins grosse rentrée en quantité mais ont ciblé avec soin les quelques romans qu'ils nous feront découvrir, d'autres jouent la sécurité en publiant moins de premiers romans et plus de grands noms.
Ainsi, vous aurez le plaisir (ou pas) de retrouver Emmanuel Carrère, Olivier Adam, David Foenkinos, Frédéric Beigbéder, Patrick Deville, Eric Reinhardt, Grégoire Delacourt, Laurent Mauvignier, Jean-Marie Blas de Roblès, Fouad Laroui, Alice Ferney, Franck Pavloff, Simonetta Greggio, Pascal Quignard, Bernard-Henry Lévy, Catherine Cusset, François Vallejo et bien entendu Amélie Nothomb chez les auteurs nationaux.
Côté étranger, vous aurez le choix entre Thomas Pynchon, Antonio Tabucchi, Alice Munro, Siri Hustvedt, Haruki Murakami, Craig Davidson, Margaret Atwood ou encore Charlie Chaplin !

Une fois de plus, il faudra faire le tri assez drastiquement et complètement subjectivement pour savoir quoi lire. Pour certains livres, on aura eu bien raison mais pour d'autres ce sera la déception, l'ennui, l'énervement, la poubelle.
Et au milieu de ce grand capharnaüm, je vous ferai partager mes lectures. Vous découvrirez des surprises et des confirmations comme des déceptions. La chasse aux coups de cœur et aux coups de gueule étant imminente, je m'en retourne à mes lectures car je n'en suis qu'à la cinquième de cette nouvelle rentrée.
D'ici-là, portez-vous bien, continuez de lire et si vous manquez d'idées pour vos lectures estivales, c'est ici que ça se passe !

Commenter cet article

Christophe Lucius 20/09/2014 08:22

La rentrée littéraire 2014 réserve en effet de nombreuses surprises (bonnes et mauvaises) et il sera assez difficile de les trier sans les lire..bien évidemment, il y a ceux à suivre comme Nothomb ou Beigbeder et ceux à jeter comme vous le dites si bien (je n'oserais citer de nom)..Quoi qu'il en soit,on est reparti pour un tour..je vous laisse également découvrir mon avis sur la question ici: http://christophelucius.fr/post/96527321856/rentree-litteraire-auteurs-et-lecteurs-sacrifies

Sébastien Almira 20/09/2014 20:56

Je ne suis pas sûr de comprendre tout à fait votre propos. Ici, vous opposez Nothomb et Beigbéder aux auteurs à jeter, en parlant d'auteurs à suivre. Mais sur votre blog, vous leur reprochez d'accaparer l'espace médiatique et de ne pas laisser de place aux autres.

philippe 22/08/2014 12:17

vous aviez aimé en 2010 "le cimetière de saint eugène" de Nadia Galy
elle vient de sortir, toujours chez Albin Michel , son troisième roman "la belle de l'étoile"
roman encore plus puissant que les deux premiers et qui a pour toile de fond ce confetti de l'empire colonial qu'est Saint Pierre et Miquelon (cf l'article dans le monde des livres de ce jour)
philippe Paris

Sébastien Almira 22/08/2014 19:37

Merci à vous, Philippe, pour votre commentaire. J'ai bien entendu déjà lu le nouveau roman de Nadia Galy, dont la critique sera bientôt publiée. Contrairement à vous, j'ai préféré Le cimetière de Saint-Eugène...

Anne Percin 20/07/2014 15:53

c'est bien, il y a des romans jeunesse sur votre photo... Vous les avez comptabilisés dans votre total de la rentrée litéraire ?

Sébastien 20/07/2014 18:20

Non, j'ai pris les chiffres de Livres Hebdo et je ne pense pas qu'ils comptent la jeunesse dans la rentrée, même s'il y a désormais une vraie rentrée jeunesse aussi.

Mélanie 17/07/2014 16:51

La politique de la maison Gallimard ou de Grasset est d'en mettre plein la vie, d'être visible. Et quoi de mieux que d'être présent en nombre sur une table de librairie? Si, on a des idées comme celle de ne publier l'essence de la litterature et de faire des choix en décidant d'accompagner ou non un auteur. Bon courage pour cette gargantuesque rentrée littéraire. Le métier de libraire peut être ingrat... pas toujours facile de trouver de la place pour toutes parutions! Ah et je veux lire des articles sur les derniers Beigbeder et Davidson♥♥!

Sébastien 20/07/2014 18:19

Ben j'attends toujours le SP de Beigbeder, et c'est plutôt Laurence qui lira le Davidson !