Rose Philippon, La fugue d'Alexandre Raimbaud, roman, 270 pages, Hélium, octobre 2012, 14 € ****

Publié le par Sébastien Almira

 

la-fugue-dalexandre-raimbaud-26-07-PLAT1-1---copie.jpg

 

Hélium, c'est une maison pas encore bien remplie, mais qui remplit bien son catalogue. Côté romans pour adolescents, c'est par exemple le WorldShaker ou Dear Georges Clooney. Et malgré les deux tomes du WorldShaker dans ma bibliothèque, La fugue d'Alexandre Raimbaud est le premier de leurs romans que je lis. D'abord, c'est la couverture qui m'a attiré. Patchwork de personnages écrus en fuite sur fond rouge, elle se prête d'ailleurs infiniment bien aux couleurs du coup de cœur que j'y ai accroché à la librairie. Ensuite, c'est le résumé. Humour, mystères et aventures étaient au rendez-vous, je me suis lancé à leur poursuite.

 

Et pas bien longtemps, je dois dire, car c'est évident : ce roman est un pur concentré des trois ingrédients que je viens de vous citer.

Alexandre est un jeune de quatorze ans qui croule sous les problèmes en tout genre : année scolaire catastrophique, père inconnu, mère mystérieuse sur son passé, pas très présente à la maison, et hyper autoritaire depuis quatre mois, depuis ce fameux jeudi 5 avril, un surveillant général qui n'attend que le prendre sur le fait afin de lui faire payer toutes les conneries passées, une nouvelle voisine aussi jolie que curieuse et énervante et une baby-sitter sur le dos de la sortie du collège au retour de sa mère ainsi que pendant les vacances d'été.

Justement, ces vacances d'été, parlons-en ! Car le pauvre Alexandre n'est pas au bout de ses surprises : sa mère est à peine partie pour quelques jours de réunions professionnelles qu'il est poursuivi par des gangsters lui réclamant une clef dont il n'a jamais entendu parler.

Là commence une course poursuite dans un Paris devenu jeu de piste géant dont il s'efforcera de découvrir les indices et leur signification malgré le silence de sa mère.

 

Voilà donc un roman d'aventures moderne, enchanteur et haletant. Pas un seul moment je n'ai pu décrocher. Même après m'être couché à une heure du matin, j'ai rallumé pour continuer ma lecture. Rose Philippon, dont c'est le premier roman, a réussi son coup ! Véritable page-turner, La fugue d'Alexandre Raimbaud agit sur vous comme si vous y étiez, avec un suspense délectable. Vous vous mettez à traquer les indices, à décrypter un mot, un silence, une action, en vous demandant quoi faire.

Il vous faudra aller au bout des multiples rebondissements pour avoir le fin mot de l'affaire et vous ne serez pas déçu ! À lire de toute urgence et avec un plaisir non dissimulé (vous pouvez aussi attendre Noël pour l'offrir à vos ados) !

 

 

ps : je n'ai évidemment pas pris le temps de noter des extraits, vous devrez les découvrir par vous-même !

 

 

 

Un grand merci aux éditions Hélium pour l'envoi de ce livre !

Commenter cet article

Bidou 22/11/2012


Ta critique me donne envie de le lire (mais tu sais aussi bien que moi, si ce n'est mieux, qu'il y a peu de chances que je le lise...)


 


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog